Culture engagée

En transhumance

- En transhumance

On se recentre ! L'Homme, l'animal et la nature

Pour le Village Emmaüs Lescar-Pau, la transhumance ne se résume pas qu'à la montée des brebis aux estives des bergeries à Avajan dans la vallée du Louron (65). C'est aussi et surtout une aventure humaine, recentrant l'Homme et les valeurs collectives au c?ur des projets. A la lumière des efforts consentis, la transhumance permet un dépassement de soi, de faire flancher les barrières que l'on s'impose inconsciemment entre moment d'échanges et exploration des chemins du Piémont Pyrénéen.


#VELP

CARNET DE VOYAGE


Première étape de la transhumance sous la pluie !

Départ en fanfare mais départ pluvieux, à 7h00 les transhumants et leurs 5 anes sont partis sur le chemin Henri IV. Au rythme des ânes, ils mettront 10h pour arriver à Saint Vincent. La municipalité les a accueilli et leur a proposé de passer la nuit dans la salle polyvalente! Ouf, il fallait faire sécher les vêtements ...

Demain le départ est prévu tôt dans la matinée, car même si le temps est moins capricieux, il reste encore de la route jusqu'aux estives. 



Lundi 23 mai - deuxième jour 

Avant de reprendre la route, à Saint Vincent, une conseillère municipale confie un âne à l'équipe du Village Emmaüs pour le sociabiliser! Les premiers pas sont durs mais la traversée de Lourdes se passe sans encombres. Les kilomètres passent, le soleil revient mais les chemins de montagne apparaissent. La montée commence ! Après un passage à Neuilh, les transhumants passeront la nuit à Trebons. 

___________________________________________________________________________________

Dimanche 22 mai 2016

7h00 : Départ de la transhumance étape à Saint-Vincent. 

Lundi 23 mai : Saint Vincent - Trebons

Mardi 24 mai : Trebons - Esparros

Mercredi 25 mai: Esparros -  Bordères-Louron

Arrivée des moutons en fin de matinée

Bordères-Louron - Avajan


Le carnet de voyage, et les témoignages des participants seront bientôt en ligne !


Le don des bergeries découle de la rencontre entre une femme et un projet alternatif. Il se traduit par la volonté de pérenniser un lieu, de soutenir un concept innovant et de valoriser l'Homme. Selon le souhait de Monique, les bergeries seront animées par les membres du Village Emmaüs Lescar-Pau, à leur profit et à celui de tous.