Solidarit

La Palestine

- Emmas en Palestine

SUR LES TRACES D'EMMAS... LE VILLAGE EMMAS EN PALESTINE

Emmas est implant dans la valle de Latroun en territoire palestinien occup. L'existence du village est atteste ds le IIme sicle avant J.-C. Il est compltement ras par Isral en 1967 lors de la guerre des Six Jours avec deux autres villages voisins, Yalo et Beit Nouba, aprs que leurs habitants aient t expulss. Depuis 1967, les habitants des villes de Emmas, Yalo et Beit Nouba, annexes par Isral, rclament le droit au retour sur leurs terres.

#VELP

2017, 50me anniversaire de la Guerre des Six Jours

En 1967, la Guerre de Six Jours entrane la destruction d'Emwas (Emmas en Palestine), Yalou et Bayt Nouba par les Israliens. Les 10 000 Palestiniens chasss de leurs terres, demandent aujourd'hui le droit au retour. Parce que nous avons conscience de l'appel de nos racines et du peuple palestinien tout entier en souffrance, nous nous battons aujourd'hui avec l'Association France Palestine Solidarit.

La Maison Palestinienne, inaugure le 1er juillet 2017, sera la prochaine habitation co-construite du Village. Elle confirme notre engagement et notre soutien au combat des palestiniens, dmarr en 2013 lors du premier voyage en Palestine par les membres du Village.

Suivez notre srie vido au cours des prochains mois, dcouvrez notre engagement !

Pour info...


Emmas est cit dans l'Evangile selon St Luc (Lc XXIV, 13-35) : aprs la mort de Jsus, deux disciples quittaient Jrusalem pleins de dsespoir. Jsus-Christ leur apparat au village d'Emmas en Palestine, leur redonnant espoir. En 1949, en crant la premire auberge de jeunesse Neuilly-Plaisance, en rfrence ce passage biblique, l'abb Pierre choisit ce nom pour le mouvement.


Emmas est galement appel Nicopolis, Nikopolis, Amwas, Imwas.

___________________________________________________________________________________

9 ANS DU DECES DE L'ABBE PIERRE


Le 23 janvier 2016 au Village Emmas Lescar-Pau, pour les 9 ans du dcs de l'abb Pierre (22 janvier 2007)

GRATUIT


AUX RACINES DU VILLAGE PALESTINIEN EMMAS


Flyer tlcharger ci-dessous :

En soutenant le projet "Aux racines d'Emmas... Le village Emmas en Palestine", tu soutiens le projet du Village Emmas Lescar-Pau.

Soutiens-nous !

_______________________________________________________________________________

AUX RACINES D'EMMAS... LE VILLAGE EMMAS EN PALESTINE


Du 28 octobre au 5 novembre 2015, le Village Emmas Lescar-Pau est parti en Palestine pour renouer avec ses racines et donner de la force son enracinement. La mission, propose et conduite par les reprsentants de l'AFPS 64 (Association France Palestine Solidarit), Moncef Chahed et Yves Goar. tait galement compose par Pierre Leparoux de l'AFPS Loire Atlantique, par Jean-Yves Lalanne, maire de Billre, par Christian Laine, maire de Lescar, par Germain et Tayeb Cherfi (Tactikollectif) du Village Emmas Lescar-Pau.

Ds le premier jour du sjour, une rencontre s'est opre Ramallah avec l'association Emmas qui regroupe les anciens habitants du village Emmas en Palestine et de leurs descendants. L'association Emmas ralise un travail de mmoire consquent avec les derniers habitants vivants et avec la cinaste-ralisatrice palestinienne, Dima Abu-Ghoush, originaire de Emmas. Elle prpare un film (Projection el 23 janvier 2016 au Village Emmas Lescar-Pau) qui prend appui sur leurs tmoignages. Un dplacement sur le site dtruit a cr un moment d'motion poignante tout comme la rencontre avec l'un des derniers tmoins oculaires de la destruction de Emmas : le frre Louis, 76 ans, moine trappiste de Latroun. Les moines de cette abbaye ont un tmoignage d'autant plus fort qu'ils ont eu un rle actif dans la protection des populations avant qu'elles ne soient dnonces et, leur tour, obliges de prendre la route de l'exil.  Nous avons ressenti trs fortement toute la violence des colonisations !  prcise Germain en revenant sur le sjour.

A Nabi-Saleh, ils se sont joints la manifestation palestinienne hebdomadaire face la colonie isralienne illgale de Halamish essuyant quelques tirs - balles relles ?-  au-dessus de leur tte. A une encablure, ils ont vu la mer que les enfants n'ont pas le droit d'approcher. Ils sont passs au pied du chteau d'eau dont l'eau est confisque par Isral tout comme la gestion de la structure. Dans la nuit, ils ont entendu des cris lis des arrestations? Le lendemain, ils ont rencontr et chang avec le prsident du  Club Prisonniers , Qaddoura Fares, autour de la dfense des personnes arrtes en Palestine occupe et des droits de l'homme bafous en permanence. Dans la riche valle agricole du Jourdain, ils sont passs par le village bdouin de Masu'a rgulirement dtruit par Isral et tout aussi rgulirement reconstruit par ses habitants. Ils ont visit le projet de plantation d'une palmeraie dans le cadre d'une coopration dcentralise avec la rgion Ile-de-France. Dans la rgion de Bethlem, ils se sont rendus dans le camp de rfugis de Ada, situ au pied du mur de sparation. Avec Abdelfattah Abusrour, directeur du centre culturel al Rowwad, ils ont abord les notions de Rsistance. Puis, ils ont rencontrs les paysans cueilleurs d'olives. A Hbron, ils ont circul entre les barrages israliens, les check points et dans le souk au plafond grillag qui sert protger les habitants contre les djections et projectiles des colons. A Hal-Hul, banlieue d'Hbron, ils ont dcouvert la nouvelle cooprative de jus de raisins, Al Sanabel, fruit d'une coopration dcentralise avec des collectivits de Bretagne.

En fin de sjour, une riche entrevue s'est droule avec le consul gnral de France en Isral, Herv Magro, qui constate trs inquiet et impuissant, malgr de nombreuses sonnettes d'alarme :  Au-del de l'occupation, on est clairement dans une guerre coloniale qui peut dboucher sur une guerre civile.  Christian Laine revient sur le discours trs clair du consul.  Son analyse est reprise par tous les autres consuls bass en Isral. Mais, les Etats ne font rien.  .