default logo

Les expériences de volontaire-bénévole au Village Emmaüs Lescar Pau

Alexandra et Pierre nous partagent leur immersion au Village Emmaüs Lescar-Pau

Pierre a 32 ans, il est originaire de Béziers et était chef cuisinier d’un restaurant Bio Vegan local de saison, actuellement en année sabbatique il aimerait utiliser ses savoirs-faires pour agir pour l’environnement. Il a passé une semaine en tant que volontaire au village.

– Comment es-tu arrivés comme volontaire bénévole au village Emmaus Lescar-Pau ?
C’est le film « Parlons Utopie » et la rencontre avec Pascal de l’association ALTERNATIBA qui m’a donné envie de découvrir le village.

– Quelles ont été tes activités au sein du village ?
Pas mal de choses ! En cuisine au réfectoire, à la crêperie, un peu en salle au restaurant, à l’atelier de transformation, au tri, à la boulangerie puis au maraîchage.

– Ce que tu retiens de ton expérience de volontaire bénévole ?
Impressionné par les moyens mis en œuvre dans le village, la capacité de développement et de création. Impressionné également par la capacité du village à s’autonomiser au niveau alimentaire. J’ai aimé le fonctionnement du village, qui fonctionne un peu comme une ruche, chacun à sa tâche qui contribue à l’ensemble. Le village permet aussi la mixité des hommes d’horizons différents, les personnes dans le besoin mais aussi ceux qui souhaite simplement sortir du système actuel. Il y a une part d’émerveillement dans tout ça !

– Si tu avais un message à passer aux futurs volontaires bénévoles ?
Il faut venir, la diversité des activités permet à chacun de faire ce qu’il a envie.

 

Alexandra a 39 ans, elle est originaire de LYON et travaille dans la valorisation des déchets organiques. Elle a passé une semaine en tant que volontaire bénévole au village.

– Comment es-tu arrivés comme volontaire bénévole au Village Emmaus Lescar-Pau ?
Faisant parti de l’association Alternatiba depuis 3 ans, j’ai souvent entendu parler du village et j’ai lu un article de presse le concernant, étant actuellement en année sabbatique c’est un des lieux que j’avais envie de découvrir. De m’immerger dans la vie du village et de participer à ses activités.

– Quelles ont été tes activités au sein du village ?
Plein de choses ! J’ai commencé au tri, puis à la chaîne de vêtements, plusieurs jours à la petite cour puis à l’atelier de transformation, à la boulangerie et enfin au tri des vêtements.

– Ce que tu retiens de ton expérience de volontaire bénévole ?
Un super accueil ! ça m’a permis de voir l’ampleur des affaires dont les personnes se débarrassent et qui sont revalorisées ici, on vit dans un sacré monde de sur-consommation…
Je me suis rendu compte que tout partait du tri, on donne une seconde vie aux objets. Et parallèlement le village offre une seconde vie aux hommes en leur offrant la possibilité de se reconstruite au sein du village.
Et j’ai trouvé bien d’avoir les mêmes horaires de travail et les mêmes moyens que les compagnons, on est au même niveau il n’y a pas de différence.

– Si tu avais un message à passer aux futurs volontaires bénévoles ?
Il faut venir pour vivre l’expérience ! au moins une semaine pour une immersion complète dans le quotidien du village.
Il y a tellement d’activités que tout le monde peut y trouver sa place.