default logo
Slide thumbnail

Il est temps de s’abonner au Cairn !

Le Cairn est le journal trimestriel du Village Emmaüs Lescar-Pau. Vous pourrez y apprendre les dernières nouvelles du Village, découvrir des portraits, nos engagements, nos combats, nos espoirs et les coulisses.
L’abonnement est gratuit, en format numérique ou papier il ne vous reste plus qu’à choisir et nous envoyer vos coordonnées par mail à communication@emmaus-lescar-pau.org.

Haut

1ere résidence étudiante en France meublée avec du mobilier de seconde vie.

Depuis plus d’un an nous travaillons avec d’autres partenaires à l’installation d’une résidence étudiante sur Toulouse. Le Village Emmaüs Lescar-Pau a participé à ce projet en fournissant 200 chaises, 25 tables d’occasions, 25 tables de création, 22 matelas ré employables ainsi que 21 sommiers ré employables.

La concrétisation de cet aménagement responsable de 153 appartements étudiant, une première en France et un projet de référence pour la filière du réemploi.

Les étudiants qui se sont installés adorent l’aménagement.

Cette initiative de l’association « Merci Réné » correspond parfaitement à l’esprit alternatif du Village Emmaüs Lescar-Pau : redonner une seconde vie aux objets.

 

Haut

Journée de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Quelques chiffres :
Dans le Monde :
– 1,3 Milliard de tonnes sont jetées ou perdues chaque année soit 1/3 de la production mondiale.
– En Afrique et en Asie : gaspillage et perte entre 6 et 11 kg/ind/an
En Europe et en Amérique du Nord ils se situent entre 95 et 115 kg/ind/an.
En France :
– Au total 9 Millions de tonnes soit 137 kg/ind/an qui comprend la grande distribution, la restauration et les foyers.
– 20 kg/ind/an pourraient facilement être évités en modifiant notre comportement.

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ?

– Mila, 9 ans :
« Quand je mange, j’en prends pas trop et je me ressert après. S’il y a des restes je les mets au frigo pour les manger le lendemain. Pour éviter le gaspillage d’épluchures, je m’en sers pour nourrir mon cochon d’inde, Noisette. »

– Félicien, Responsable du pôle alimentaire-ferme :
« Nous utilisons l’atelier de transformation pour traiter les surplus de production et les légumes non calibrés. Les délicieuses conserves sont ensuite distribuées au réfectoire ou vendues à l’épicerie du Village. Nous traitons les déchets grâce au compost et à l’alimentation des animaux de la ferme du Village.
Pour le Restaurant, nous privilégions un menu unique. Les surplus sont distribués au réfectoire le soir. »

– Sophie, Epicerie :
« Nous commandons raisonnablement en terme de quantité. Les produits qui se rapprochent de la date limite de consommation sont mis en avant avec une promotion ou redistribués au réfectoire. Pour les fruits et légumes plus consommables, ils sont mis au compost pour ensuite servir d’engrais pour le maraîchage du Village. Nous avons aussi mis en place une distribution de produits en vrac afin que chacun puisse se servir en quantité désirée. »

– Poupi, Adjoint compagnon :

« Au réfectoire, Nous privilégions le service au plat enfin que chacun prenne la quantité voulue. Nous faisons beaucoup de prévention sur le gaspillage alimentaire et nous instaurons un règlement à respecter. Cela est la base. »

Chacun de nous pouvons changer cela en changeant quelques gestes de notre quotidien.

Maintenant c’est à nous de jouer …👍💪

 

Haut

Chantier participatif au Village Emmaüs Lescar-Pau

Venez participer à la fabrication du carrousel du Village ! 😍
Aux côtés d’Olivier, sculpteur professionnel et des compagnons du Village, vous pouvez apporter votre aide à ce super projet !
Un carrousel pour les enfants qui sera installé sur la place du Village fait uniquement avec du matériel recyclé 👌
Qui tournera grâce au courage des parents qui devront pédaler pour actionner le système 🚴‍♀️🚴‍♂️
Débutant, confirmés n’hésitez pas à venir vous joindre à ce chantier solidaire afin de partager, apprendre, découvrir !
Vous pouvez nous contacter pour connaitre les dates exacts.
Pour découvrir le travail d’Olivier, rendez-vous sur https://sculpture-louloum.book.fr/

Haut

Journée 100% Béarnaise au Village Emmaüs Lescar-Pau – Samedi 12 Octobre

Samedi 12 Octobre au Village Emmaüs Lescar-Pau de 9h à 16h ça va swinguer …
Le marché des producteurs vous offre une journée 100% Béarnaise !
Au programme :
– Dégustation de produits locaux
– Danses et chants béarnais

On vous attends nombreux pour partager ce moment de convivialité autour des meilleures richesses du Béarn: Le bien manger, la culture et la fête … 😉😘

 

Haut

L’épicerie de Village Emmaüs Lescar-Pau

A l’épicerie du Village Emmaüs Lescar-Pau, vous trouverez de nombreux produits de notre fabrication comme le pain et les pizzas réalisés avec la farine provenant de nos cultures de blé et cuites au feu de bois dans notre fournil, les délicieux pains au lait de Peter, les conserves et jus de pommes sortant de notre atelier de transformation et fait à partir de légumes et fruits frais cultivés sans aucun traitement dans notre potager et verger, des confits, pâtés, chorizos, saucissons, jambons de pays réalisés avec la viande des cochons élevés dans notre ferme et bien sûr nos poulets que vous trouverez à partir du jeudi après-midi et rôtis le samedi matin.
En dehors de nos produits, beaucoup de producteurs locaux et régionaux y sont représentés comme :
• Le porc de chez DE HOURC et COURTHEZE, du canard de chez LABAN,
• Les yaourts de la ferme ESTRABOU (64),
• Des tommes de fromages de brebis, vache, mixte, des crottins de chèvres…
• Les biscottes artisanales LA CHANTERACOISE de Dordogne (24),
• Les confitures LES PETITS FRUITS de Campan (65),
• Les compotes de l’ATELIER DE SUZANNE,
• Les bières et cidres Basques et Béarnais,
• Des condiments pour sublimer vos plats : vinaigres de fruits, gamme de produits à base de piment d’Espelette, épices et herbes aromatiques…
• Des farines bios,
• Des conserves de la mer et soupes de poissons arrivant de la côte Atlantique,
• Des conserves de porc et canard,
• Une gamme de conserves réalisées à partir d’escargots de chez PYRENESCARGOTS,
• Des guimauves et chocolat de la chocolaterie Paul GARDERES (64),
• Des biscuits et gâteaux de UN JARDIN DANS MON ASSIETTE (64) et Marie BARON (65),
• Des jus de fruits insolites, bios et plein de vitamines,
• Quelques produits plus exotiques comme le café, le thé ou encore le nectar de baobab, réalisé à Barinque (64) à partir de pulpe importée du Bénin qui se révèle être un cocktail de vitamines (grande teneur en vitamine C, fer, magnésium, potassium…).
Un rayon vrac est également installé afin de vous proposer quelques produits secs que vous pourrez, si vous le souhaitez mettre dans vos propres contenants afin de tendre à réduire les déchets.
Nous espérons vous accueillir très rapidement afin de vous faire découvrir ce petit paradis plein de produits de qualité.

Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 18h et le samedi de 10h à 12h.

Haut

Offre d’emploi

Le Village Emmaüs Lescar Pau développe ses activités et propose des postes polyvalents dans les secteurs suivants :
– Menuiserie
– Électroménager
– Vêtements
Si vous êtes intéressé à participer à la construction de l’alternative du Village Emmaüs lescar Pau, vous envoyez votre lettre de motivation et votre CV à l’adresse suivante:
Village Emmaüs Lescar Pau chemin Salie 64230 Lescar ou contact@emmaus-lescar-pau.org.

Haut

Les expériences de volontaire-bénévole au Village Emmaüs Lescar Pau

Alexandra et Pierre nous partagent leur immersion au Village Emmaüs Lescar-Pau

Pierre a 32 ans, il est originaire de Béziers et était chef cuisinier d’un restaurant Bio Vegan local de saison, actuellement en année sabbatique il aimerait utiliser ses savoirs-faires pour agir pour l’environnement. Il a passé une semaine en tant que volontaire au village.

– Comment es-tu arrivés comme volontaire bénévole au village Emmaus Lescar-Pau ?
C’est le film « Parlons Utopie » et la rencontre avec Pascal de l’association ALTERNATIBA qui m’a donné envie de découvrir le village.

– Quelles ont été tes activités au sein du village ?
Pas mal de choses ! En cuisine au réfectoire, à la crêperie, un peu en salle au restaurant, à l’atelier de transformation, au tri, à la boulangerie puis au maraîchage.

– Ce que tu retiens de ton expérience de volontaire bénévole ?
Impressionné par les moyens mis en œuvre dans le village, la capacité de développement et de création. Impressionné également par la capacité du village à s’autonomiser au niveau alimentaire. J’ai aimé le fonctionnement du village, qui fonctionne un peu comme une ruche, chacun à sa tâche qui contribue à l’ensemble. Le village permet aussi la mixité des hommes d’horizons différents, les personnes dans le besoin mais aussi ceux qui souhaite simplement sortir du système actuel. Il y a une part d’émerveillement dans tout ça !

– Si tu avais un message à passer aux futurs volontaires bénévoles ?
Il faut venir, la diversité des activités permet à chacun de faire ce qu’il a envie.

 

Alexandra a 39 ans, elle est originaire de LYON et travaille dans la valorisation des déchets organiques. Elle a passé une semaine en tant que volontaire bénévole au village.

– Comment es-tu arrivés comme volontaire bénévole au Village Emmaus Lescar-Pau ?
Faisant parti de l’association Alternatiba depuis 3 ans, j’ai souvent entendu parler du village et j’ai lu un article de presse le concernant, étant actuellement en année sabbatique c’est un des lieux que j’avais envie de découvrir. De m’immerger dans la vie du village et de participer à ses activités.

– Quelles ont été tes activités au sein du village ?
Plein de choses ! J’ai commencé au tri, puis à la chaîne de vêtements, plusieurs jours à la petite cour puis à l’atelier de transformation, à la boulangerie et enfin au tri des vêtements.

– Ce que tu retiens de ton expérience de volontaire bénévole ?
Un super accueil ! ça m’a permis de voir l’ampleur des affaires dont les personnes se débarrassent et qui sont revalorisées ici, on vit dans un sacré monde de sur-consommation…
Je me suis rendu compte que tout partait du tri, on donne une seconde vie aux objets. Et parallèlement le village offre une seconde vie aux hommes en leur offrant la possibilité de se reconstruite au sein du village.
Et j’ai trouvé bien d’avoir les mêmes horaires de travail et les mêmes moyens que les compagnons, on est au même niveau il n’y a pas de différence.

– Si tu avais un message à passer aux futurs volontaires bénévoles ?
Il faut venir pour vivre l’expérience ! au moins une semaine pour une immersion complète dans le quotidien du village.
Il y a tellement d’activités que tout le monde peut y trouver sa place.

Haut