default logo

Portrait du jour

François nous partage son expérience de volontaire bénévole au Village EMMAUS Lescar-Pau

François a 32 ans, il vient de Toulouse où il travaille dans l’industrie, plus exactement dans la gestion de projets informatiques. Il est venu passer une dizaine de jours au
Village EMMAUS Lescar-Pau en tant que volontaire bénévole.

Comment es-tu arrivé comme bénévole volontaire au village Emmaüs Lescar-Pau ?
Faisant parti de l’association Alternatiba, j’ai beaucoup entendu parler du Village, car les deux associations sont en partenariat. J’ai également vu les films sur le Village Emmaüs Lescar Pau.
Investi dans le mouvement pour le climat qui est engagé pour faire évoluer les choses mais également créer des lieux alternatifs. Dans cette optique le Village Emmaüs Lescar-Pau est un modèle concret de lieu alternatif et donc une source d’inspiration.
J’ai choisi de venir pendant les fêtes de fin d’année, afin d’échapper aux pressions sociales liées à Noël. Je souhaitais vivre quelque chose de plus authentique, dans le partage plutôt que dans la profusion.

Quelles ont été tes activités au sein du village ?
J’ai commencé en cuisine, c’était chouette car j’ai contribué à la préparation du repas de noël, cela m’a permis de me mettre de suite au service de la communauté et d’être là pour les autres. Ensuite j’ai fait de la mise en place au Bric à brac, à la petite cour puis à la cour. L’après-midi, j’ai fait le transport de la marchandise vers la caisse en étant au caddie pour le rayon électroménager. J’ai également fait du renfort en caisse lorsqu’il y avait du monde. J’ai aussi fait du tri, et de la réparation à l’atelier vélo.

Ce que tu retiens de ton expérience de bénévole ?
J’ai rencontré beaucoup de monde, on m’avait dit que le fait de rentrer en contact avec les compagnons serait difficile or ce n’est pas le cas, il y a une grande richesse humaine au sein du Village.
Je retiens également la diversité des activités, il y a toujours quelque chose à faire, ça me change de mon activité dans un bureau.
J’ai aussi beaucoup échangé, et eu des interactions avec les personnes investies sur les enjeux sociaux et climatiques, très enrichissantes.

Si tu avais un message à passer aux futurs bénévoles ?
Il est important de faire preuve d’humilité en venant ici. Je conseillerais de privilégier un séjour qui s’inscrit dans la longueur pour vraiment s’imprégner des diverses facettes du village. Il faut sauter le pas ! On apprend beaucoup sur soi et ça nourrit notre réflexion. On sort des sentiers battus et l’on découvre des contextes que l’on peut difficilement rencontrer en dehors du village.