Accueil

utopie

- Une Utopie

L'utopie du Village Emmaüs Lescar-Pau est de disparaître. Mais, face à l'échec du système capitaliste, il est acculé à se développer. Les gouvernants ne veulent pas d'égalité sociale... Lahausse croissante de la pauvreté est due à une volonté politique non assumée. La précarité et le chômage sont une nécessité pour le système économique capitaliste car sa priorité est la spéculation financière au détriment de l'Homme. Le partage des richesses, du travail ou des loisirs n'a jamais été abordé quels que soient les partis politiques qui se sont succédés au pouvoir sous la 5 ème  République.



L'Homme au centre

Ne laisser personne au bord du chemin.

Très attentif à l'évolution de la société qui crée des mécanismes d'exclusion et des outils de maintien dans l'exclusion, très vigilent vis-à- vis des nombreux échecs de la réinsertion, nous nous appuyons sur les travers d'un modèle centré autour de l'économie pour en proposer un axé autour de l'Homme.

Le Village Emmaüs Lescar-Pau est un lieu de vie. Près de 150 personnes - hommes, femmes, jeunes, enfants, familles - y ont élu domicile. La relation avec l'autre revêt une connotation essentielle.

Pour ne pas nous laisser étouffer par l'urgence, nous accordons une grande place à la lutte contre les causes de la misère.

Le défi relevé par le village est d'autant plus passionnant qu'Emmaüs est un lieu cosmopolite, celui des écorchés de la vie et des quêteurs d'Utopie. Nous faisons vivre ensemble des personnes qui n'ont pas forcément choisi de se poser là et nous invitions ceux en quête d'une autre société à nous rejoindre.

Nous proposons à chacun de rebondir, de se reconstruire une identité. 

Au sein du Village Emmaüs Lescar-Pau, les questionnements sont multiples, les réponses incertaines. Seules, les expériences comptent. Peu importe l'échec, il est un outil essentiel à l'évolution du projet collectif.


Un village alternatif

Quand le Village Emmaüs ouvre en 1982, il part avec rien. Son objectif est de donner vie à une communauté de 20 à 25 personnes. Il se construit sur des bases simples mais stables. Trois décennies plus tard, le pari est supplanté. Emmaüs Lescar-Pau est « une ville à l'écart de la ville ». Il s'est imposé dans le paysage régional et au-delà, qu'il soit social, politique, économique, agricole, culturel. Son message permet la convergence d'hommes et de femmes dans une même direction. Fidèle aux préceptes de l'abbé Pierre : accueil, travail et service, il a ajouté une autre valeur fondamentale : l'alternative. Aujourd'hui, la conjugaison de ces 4 éléments est une force. Les alternatives se déclinent comme une provocation à la société capitaliste. Emmaüs Lescar-Pau prend appui dessus pour se projeter dans l'interpellation permanente. Son constat est sans appel : le message de l'abbé Pierre n'a pas été entendu. Si tel avait été le cas, Emmaüs ne serait plus qu'un mirage.