default logo

Portrait du jour

Aliou nous partage son expérience d’élève stagiaire au Village Emmaüs Lescar-Pau

Aliou a 47 ans, cuisinier au Sénégal. Il est en CAP cuisine avec le Greta au lycée hôtelier de Morlaàs. Il est en stage au réfectoire du Village Alternatif de Lescar depuis le mois d’octobre afin de découvrir la restauration de collectivité.

Pourquoi avoir choisi le Village comme lieu de stage ?

Je connais le Village grâce à son bric-à-brac où je venais en tant que client. Il me fallait trouver un stage pour mes huit mois de CAP dans la restauration, pas facile avec cette période de COVID. Lors d’une visite du Village j’ai vu le restaurant, j’ai donc demandé s’il était possible d’effectuer son stage au sein du Village, étant intéressé par la restauration de collectivité, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe du réfectoire.

Peux-tu nous dire comment se déroule une journée au Village ?

Je suis en entreprise deux jours par semaine ainsi que toutes les vacances scolaires. Je travaille de 8h à 13h puis de 14h30 à 16h. Les journées sont très différentes, je tourne sur les différents postes : les entrées, les plats chauds, les desserts. On fait aussi la préparation des menus, la plonge, le service…

Qu’as-tu appris ici ?

Malgré ma formation de cuisinier j’ai besoin d’aménager mes techniques « à la française ». J’apprends tellement de choses ici : les menus, les termes culinaires, les techniques de coupe… J’observe, j’écoute beaucoup pour comprendre et mettre en relation avec ces nouvelles connaissances avec mon savoir-faire de cuisinier.

Que retiens tu le plus de ce stage ?

Chaque culture à ses méthodes culinaires, c’est vraiment très intéressent d’en découvrir de nouvelles et de pouvoir partager. J’apprends beaucoup de choses ici, mais l’équipe apprend aussi de mes méthodes. J’ai pu leur faire découvrir ma gastronomie, en faisant un repas africain à l’ensemble des membres du Village. Il y a un super esprit de groupe ici, c’est vraiment très agréable de se former dans ces conditions

Si tu avais un message à faire passer aux futurs stagiaires ?

Il faut venir découvrir !  Il y a tellement de cultures différentes ici, c’est la force de ce lieu. Nous sommes très bien accueillis, sans aprioris, chacun avec son bagage, qu’il est prêt à partager.