default logo

Portrait du jour

Aude nous partage son expérience de bénévole au village Alternatif de Lescar

Aude, maman de deux petites filles est une bénévole dynamique du Village Alternatif de Lescar. De formation commerciale, bricoleuse et créative depuis toujours, elle souhaite se reconvertir dans le travail du bois. Elle participe à la vie de l’atelier menuiserie une à deux fois par semaine depuis deux ans.

Comment es-tu arrivée comme bénévole au village Alternatif de Lescar ?

Le village je le connais depuis bien longtemps, je suis cliente depuis mes 24 ans, j’ai l’ai vu évoluer et grandir. En suivant l’actualité du Village, je voyais le travail de restauration et de création effectué à la menuiserie, qui me plaisait beaucoup. Redonner une seconde vie aux objets a toujours fait parti de ma vie. Voulant me reconvertir professionnellement, j’ai effectué un stage « découverte métier pôle emploi » de quinze jours et depuis je n’ai plus quitté l’atelier.

Je savais qu’ici il y avait tout ce dont on pouvait rêver pour apprendre le travail du bois, le matériel et les matières premières. Mais surtout je me suis formée au contact de professionnels soucieux d’échanger et de partager leurs savoir-faire.

 

Quelles ont été tes activités au sein du village ?

Arrivée ici, j’ai d’abord été mise à l’épreuve comme tous les stagiaires pour évaluer mon niveau. J’avais un bagage, petit mais solide, je savais ce que je devais travailler pour progresser. Petit à petit j’ai eu des tâches plus techniques, plus délicates, toujours en étant accompagné par l’équipe. Chaque personne de la menuiserie a sa spécialité (finition, technique, création, aérogommage…), ce qui permet d’apprendre de façon très précise chaque savoir-faire et de travailler en équipe. La confiance s’est vite installée, j’ai pu ensuite proposer des idées sur les créations et les rénovations de meubles. Maintenant je crée du mobilier, souvent à partir de meubles destinés à la benne, avec une grande liberté. J’ai une page Facebook HO ME AUDE, où je conserve les photos de mes travaux.  Je trouve qu’il est important de montrer ce que l’on peut faire à partir de meubles très abimés, de les recycler. En plus de la création je participe à la vie de l’atelier en aidant sur les travaux importants en cours, sur la mise en place de la zone bleue, au dispatching. J’ai construit la cape pour l’inauguration de la statue de l’Abbé Pierre, mais malheureusement ma vie de famille ne me permet pas de m’investir dans la vie du Village comme je le souhaiterai.

Ce que tu retiens de ton expérience de bénévole ?

L’humanité et la simplicité de ce lieu. J’y ai trouvé une famille, il n’y a pas de conventions sociales, pas de jugement. Ce que je fais ici, la création, me procure du plaisir, le fait de le faire en équipe me procure du bonheur. Mon enfance dans une famille militante me rapproche de certaines valeurs du Village et de son engagement.

Si tu avais un message à passer aux futurs volontaires bénévoles ?

Ça peut faire peur de rentrer dans un Village, dans une communauté où tout le monde se connait mais il ne faut pas avoir peur de sauter le pas. Les membres du Village sont très hétérogènes (compagnons, salariés, bénévoles, stagiaires), et ont beaucoup de richesses intérieures à partager, tout le monde peut s’y retrouver. Il y a tellement de choses à découvrir et à apprendre ici, il ne faut pas hésiter à venir partager une journée, une semaine et pourquoi pas beaucoup plus !